Basse réserve ovarienne

By Dra. Jennifer Rayward 2 années ago
Home  /  Sin categoría  /  Basse réserve ovarienne
Basse réserve ovarienne

Basse réserve ovarienne.

La réserve ovarienne correspond à l’ensemble des ovules présent à un moment donné dans les ovaires. Une basse réserve ovarienne se traduit par un nombre de follicules réduit et souvent insuffisant pour assurer une chance raisonnable de parvenir à une grossesse.

Pourquoi certaines femmes âgées de 28 ans présentent une basse réserve ovarienne alors que d’autres âgées de 40 ans ont une réserve normale ? À la puberté, une femme dispose de 250 000 à 500 000 ovules, à 35 ans autour de 25 000 seulement et à la ménopause moins de 1000. Ce sont là des moyennes. Une basse réserve ovarienne peut être provoquée par des problèmes génétiques, par un retrait de tissu ovarien en raison d’un kyste ou d’une tumeur, ou suite à une chimiothérapie pour ne nommer que quelques exemples.
Une femme avec une réserve ovarienne faible peut-elle tomber enceinte ? La réponse à cette question est tout simplement « oui », même si le taux de succès est lié à une kyrielle de facteurs. Par exemple : si une femme âgée de 30 ans dispose d’une réserve ovarienne faible, ses chances de tomber enceinte naturellement ou par FIV sont beaucoup plus élevées que pour une femme de 40 ans. C’est ainsi car la qualité de l’ovule est liée à l’âge, les possibilités de tomber enceinte diminuant avec l’âge.
Il existe plusieurs façons de diagnostiquer une réserve ovarienne faible. Une échographie transvaginale peut est réalisée durant les premiers jours du cycle et les follicules antraux sont comptés ; un examen sanguin peut est effectué pour connaître les niveaux d’hormone lutéinique (LH), d’hormone stimulatrice de follicule (FSH) et d’œstradiol pendant les 5 premiers jours du cycle ; les niveaux d’hormone antimüllérienne peuvent également être déterminés ; sans oublier l’âge, qui doit également être pris en compte. Avec ces données, la réserve ovarienne est évaluée afin d’élaborer un pronostic concernant la grossesse.

Basse réserve ovarienne
Le fait qu’une femme dispose d’une réserve ovarienne faible ne constitue pas toujours un diagnostic négatif et dépourvu de traitement. Si la FIV est exécutée, le médecin ajustera le protocole de stimulation aux doses de médicaments nécessaires afin d’optimiser le cycle.
Lorsqu’une réserve ovarienne faible est diagnostiquée et qu’une femme cherche à tomber enceinte, le plus judicieux est de commencer à essayer de tomber enceinte ou d’entamer un cycle de FIV le plus tôt possible. Ceci augmentera les possibilités d’aboutir à une grossesse et d’avoir un enfant.

Categories:
  Sin categoría, Stérilité féminine
this post was shared 0 times
 000
About

 Dra. Jennifer Rayward

  (47 articles)

%d blogueurs aiment cette page :